Comme certains (la plupart j’imagine) l’auront compris, Vancouver n’aura pas été un gros coup de foudre. La ville a pourtant des qualités indéniables:

  • Transports en commun au top (tant qu’il ne neige pas)
  •  Bon dynamisme côté entreprise/startup
  •  Quelques bonnes adresses et beaucoup d’excellents restaurants asiatiques (voir L’Omakase de Sushi Bar Maumi), à moindre frais/très bon rapport qualité prix.
  •  Un bon quartier shopping, qui contraste assez radicalement avec la NZ (ou du moins Wellington)
  •  Tout est globalement assez peu cher.
  •  Nature relativement accessible (pas aussi accessible qu’en NZ)
  • Gens relativement sympas (pas aussi sympas/optimistes/souriants qu’en NZ)
  • Ville globalement très fonctionnelle
  • Une bonne mixité culturelle et humaine.

Mais les côtés négatifs surpassent trop les positifs pour pouvoir en faire abstraction:

  •  Gros, gros problèmes de drogue/précarité, et pas seulement confiné à Downtown Eastside
  •  La ville sent globalement mauvais, j’aurais du mal à décrire ça autrement mais ça nous a choqué tous les 2, Frank et moi.
  •  La ville n’a pas d’âme, fonctionnelle mais sans charme. Encore une fois c’est subjectif et j’aurais du mal à le décrire autrement.
  • Dans le même créneau, la ville est globalement (architecturalement parlant) assez vilaine.

#automne #building #batiment #ville #vancouver

A post shared by L'esprit Itinérant (@lesprititinerant) on

  • Le temps mes amis, le temps. Ce temps exceptionnellement pourri, champion du monde toute catégorie. Il pleut, il pleut, il pleut. Et apparemment c’est normal, on n’a même pas été spécialement malchanceux.

Dernier jour à Vancouver, aka la citée de la pluie perpétuelle #tempsdemerde #vancouver #canada

A post shared by L'esprit Itinérant (@lesprititinerant) on

  • Beaucoup trop de sirènes de pompiers/ambulances à mon goût (directement liées aux problèmes de drogue).
  • Le prix de l’immobilier est délirant.

Au final, contents d’y être passé, mais 6 semaines c’était beaucoup trop, 3 semaines auraient largement suffi. Nous sommes ravis de partir pour le Québec, où on s’attend à quelque chose de beaucoup plus chaleureux.

Vue aérienne près de Montréal

A post shared by L'esprit Itinérant (@lesprititinerant) on

One thought on “6 semaines à Vancouver – Résumé

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s